L'histoire d'Alberto

  • ic_outline-email
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Je suis né dans la ville de Cadix dans le sud de l'Espagne le 5 avril 1969. Élevé dans une famille aux convictions religieuses profondes, je me suis immédiatement senti appelé à la vie spirituelle. Mon plus grand rêve à cette époque était d'être prêtre, mais le réveil de l'adolescence m'a vite fait oublier ce désir. A la fin de mes études pré-universitaires, j'ai décidé de miser sur mes capacités artistiques qui, jusque-là, étaient ce qui me passionnait le plus. J'ai suivi des cours d'illustration, de peinture et de sculpture, mais ce sont les cours d'administration et de technologie qui m'ont amené à travailler dans le secteur de l'assurance, où j'ai été immergé pendant sept ans.

Bien que mon travail me procurait une sécurité économique et une vie confortable, je me sentais malheureuse et j'avais à peine le temps ou l'énergie de me consacrer à mon art. Je me sentais de plus en plus submergée par mes responsabilités et incapable de décider ou même de penser clairement. Mon mécontentement grandissait, frisant le désespoir, et le moment est arrivé où je savais sans aucun doute que ma vie devait changer. C'est alors, en juillet 1997, qu'un livre providentiellement est arrivé entre mes mains, un livre d'entraide qui allait grandement influencer mon chemin. C'était le premier de nombreux autres livres qui m'ont ouvert les yeux sur une nouvelle façon de voir la vie. C'était le début de mon chemin spirituel conscient.

Ce temps merveilleux m'a aussi aidé à renouer avec la spiritualité de ma jeunesse et à redécouvrir cette énergie essentielle qui réside en toutes choses, et que j'aime maintenant définir simplement comme l'Amour. À la suite de ce processus intérieur intense, j'ai pris des décisions extraordinaires, notamment quitter mon travail, ma famille et mes amis, et me lancer dans une aventure sans retour à la recherche d'un sens de vie. Peu de temps après, en avril 2000, j'ai entrepris mon premier pèlerinage sur le Camino de Santiago (Chemin de Saint-Jacques).

Le Camino m'a ouvert les portes pour vivre plus profondément cette nouvelle vision de la vie dans un décor inconnu, rempli de possibilités infinies. Un an plus tard, j'ai rencontré Mony à Finisterre, l'extrémité ancestrale du monde dans le nord de l'Espagne. Cette rencontre m'a donné l'occasion de concrétiser mon désir de continuer à me connaître et à grandir spirituellement à travers la merveilleuse marche pour la paix que nous avons entreprise ensemble. Ni mon souhait ni mon chemin ne se sont terminés à Jérusalem, mais continuent plutôt à être à ce jour les principales forces directrices de ma vie.